Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 01:51

Le budget 2008 est-il sincère ? NON

 

Le Président a annoncé lors de sa campagne qu’il donnerait à la France «un point de croissance». Une belle promesse pas suivie d’effet puisque la croissance affichée de 2,25% n’est en réalité que de 1,8%. Cette révision d’un demi-point aura des répercussions sur le rythme de l’activité économique en 2008 : environ 10 milliards de recettes en moins. Dès lors, le budget de l’État, qui ne tient pas compte des réalités économiques de la France, est voué à l’échec.

 

Les cadeaux fiscaux ont-ils un effet sur la croissance ? NON

 

Les 15 milliards d’euros du «paquet fiscal» devaient créer un «choc de confiance». Pourtant, une récente étude indique que 55 % des Français sont pessimistes quant à la situation économique. Pour le commissaire européen chargé des Affaires économiques, Joaquin Almunia, il s’agit aujourd’hui, non pas d’un «choc de confiance» mais bien «d’un choc négatif». Et pour cause : la France est un des mauvais élèves de l’Union européenne avec un taux de croissance bien inférieur à celui de l’Allemagne et deux fois moins important que celui de son voisin espagnol.

 

L’euro est-il responsable de notre manque de compétitivité ? NON

 

Contrairement aux idées reçues, l’euro fort ne devrait pas entraver nos échanges extérieurs parce qu'ils sont en grande majorité, réalisés dans la zone euro. Les problèmes de compétitivité que connaissent actuellement les entreprises françaises viennent justement de la faiblesse de nos échanges au sein même de l’Union, en particulier avec l’Allemagne. Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, insistait récemment sur le fait que « nombre de nos partenaires européens soumis aux mêmes contraintes, réalisent une performance bien meilleure ».

 

La droite nous prépare-t-elle la rigueur après les municipales ? OUI

 

L’augmentation de la dette, le déficit croissant de la Sécurité sociale, une faible croissance, le moral des Français en berne, la solution ne fait aucun doute : un plan d’austérité verra le jour après les élections municipales de 2008. L’État étant acculé par le poids de ses cadeaux fiscaux face à l’ampleur de la dette, ce sont les ménages qui devront assumer la faillite de notre économie. La réponse aux difficultés financières de l’État portera sur la TVA sociale. Provisoirement reportée par le gouvernement, une hausse de 3 % à 5 % est à prévoir et se traduira par une augmentation immédiate des prix, touchant en premier les familles les plus modestes.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 02:02

BD-ecole.jpg 

Améliorer la réussite scolaire de tous les jeunes, il n’y a rien de plus urgent !

 

Alors que l'Education Nationale verra ses effectifs reduits de 11 200 fonctionnaires à la rentrée prochaine, la plus grande saignée de l'histoire, les syndicats du personnel se mobilisent et interpellent Nicolas SARKOZY au travers d'une lettre ouverte. Chacun peut la signer et la diffuser librement.

 

Certains d'entre nous, membres du personnel de l'Education Nationale, peuvent constater que les défis de la massification de l'école et de l'individualisation des méthodes sont complexes et posent problème. La réponse arithmétique et idéologique de SARKOZY n'est pas satisfaisante et ne saurait résoudre les problèmes de l'école.

La réforme du système est cependant souhaitable. Elle sera difficile mais pas impossible. L'enjeu est lourd mais pas insurmontable.

 

Les pistes de réflexion sont nombreuses

 

L'école déçoit. Encore faut-il dire que l'on attend tout de l'école. Alors forcément elle déçoit. L'essentiel est certainement de redéfinir les missions de l'école, de redéfinir et de revaloriser le rôle des personnels enseignants, et d'allouer les moyens à la hauteur de la mission. Beaucoup de professeurs sont prêts à engager la discussion.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 02:09

"TRAVAILLEZ PLUS POUR PAYER PLUS!!!"

 

18342216_p.png

 

Pour télécharger le tract, cliquez sur le lien suivant :

Tract et vous qu'avez vous reçu Tract "Et vous qu'avez vous reçu ?" 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2007 3 10 /10 /octobre /2007 01:28

EADS

Scandale financier, affaire d'État et confusion des genres

 

Le Parti socialiste demande donc à nouveau à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire et rejoint les interrogations croissantes sur la nécessité de légiférer pour interdire de telles concentrations.

 

Le Parti socialiste dénonce avec la plus grande fermeté les petits arrangements, les manipulations et la recherche du profit à tout prix qui ont prévalu jusqu'au plus haut sommet de l'État dans l'affaire EADS, la droite n'hésitant pas en effet à organiser la socialisation en amont des pertes de Lagardère.

 

Au-delà des dangers évidents du système de stock-option une fois de plus mis en exergue, cette affaire témoigne des dangers qu'il y a à ne pas respecter un minimum de distance entre la sphère politique et la sphère financière.

 

Elle montre aussi à quel point la réunion au sein d'un même groupe d'entreprises industrielles dépendant de la commande publique et de groupes de médias tentaculaires peut induire une relation déséquilibrée et perverse entre l'État et ces groupes.

Partager cet article
Repost0
13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 02:44

Nous sommes un peu moins actif pendant ces vacances mais avant de faire une pause d'une quinzaine de jours nous voulions terminer sur une note d'humour. Vous n'êtes pas sans savoir que notre cher président de la République passe ses vacances dans l'Amérique "profonde et populaire que l'on aime" à 22 000 € la semaine (il fallait oser).

 

Le débat est donc de savoir s'il faut que ce soit aux frais du contribuable. Nous avons tendance à préférer que ces vacances soient payés par les contribuables à condition qu'elles soient raisonnables. Pour en finir avec ce billet, comme nous sommes assez inquiet de ne point avoir de nouvelle du premier ministre, nous souhaitions savoir quelque chose.

 

Qui paye les vacances de François Fillon ?

 

P.S : rendez-vous à la rentrée pour le début d'une nouvelle campagne décisive pour le futur de Franconville !

Partager cet article
Repost0
1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 02:46

Sur le service minimum

 

La majorité et le président de la République n'ont plus que ce mot à la bouche pour justifier leur propositions, "il ne s'agit pas de droite ou de gauche mais de service public". Il faut aller selon eux "au delà du clivage droite-gauche et des idéologies". Pourtant à bien y regarder on constate sans difficulté que la droite est dans l'idéologie la plus totale. En effet, prenez l'exemple des transports, à moins d'une censure du Conseil constitutionnel, la loi qui a été discutée rapidement par le Parlement devrait être promulguée et entrer en vigueur. Les syndicats ont raison de se plaindre de cette menace mais ils sont malheureusement inaudible tant on a fait avaler des couleuvres aux citoyens, le "on" étant ici la droite au pouvoir. "L'opinion est la reine du monde ; comme toutes les reines, elle est convoitée et souvent trompée. Les despotes ont besoin de cette reine invisible pour affermir leur propre puissance ; et ils n'oublient rien pour faire sa conquête." des propos de Robespierre qui à un terme près, sont encore malheureusement d'actualité .

 

Le problème est que la majorité des incidents de circulation provient du matériel qui est vétuste ou du manque de personnel, la grève n'étant qu'une part minoritaire des incidents dans l'organisation des transports publics. Pourtant le Gouvernement ne souhaite pas traiter les principales causes de désordre dans ce service public, au contraire il s'attaque à la cause mineure, sachant en plus que le nombre de jours de grève par personne a baissé en 12 ans... Là l'argument de la majorité est "Regardez les sondages, les Français veulent le service minimum dans les transports", soit mais les sondages ne sont pas arguments bien lourds sachant que lorsque les questions sont posées, les sondés disposent très rarement des éléments en mains pour y répondre en connaissance de cause. En d'autres termes, si l'on pose la question à un sondé "Êtes-vous favorable au service minimum ?" alors qu'il n'a cessé d'être désinformé et qu'il pense qu'à la moindre absence de train ou de bus qu'il s'agit d'une grève, il est fort à parier qu'il va répondre oui... Ici encore Robespierre peut être cité sans que ses propos n'aient pris une ride "Ainsi vit-on de tout temps ceux qui nous gouvernent attentifs à s'emparer de tous les moyens de maîtriser l'opinion".

 

Sur la franchise alzheimer

 

Sur ce dossier le président de la République et la majorité UMP n'ont vraiment pas peur de se vautrer dans l'indécence la plus totale et par là même l'immoralité. En effet, après avoir accordé plus de 13 milliards d'euros de cadeaux fiscaux à sa clientèle politique et à ses amis (qui ne représentent pas 53 % des Français, loin s'en faut mais plutôt une infime minorité de gens) la droite ose demander aux citoyens de mettre encore une fois la main à la poche pour financer la lutte contre la maladie alzheimier qui, soit dit en passant, est un combat noble bien évidement. Là encore c'est de l'idéologie la plus totale, la droite a toujours demandé aux Français de faire les efforts que sa clientèle politique n'aura pas à faire. "Faites ce que je dis et non pas ce que je fais".

 

Sur la culture

 

L'initiative prise par France 2 de diffuser l'opéra de Verdi "Le Trouvère" en direct des Chorégies d'Orange avec notamment à l'affiche le grand ténor Roberto Alagna est à saluer tant il est rare que des événements culturels de grande qualité soient diffusés à des horaires de grande écoute. Toutefois cette soirée aurait probablement été plus agréable si l'on avait pas encore vu le président de la République qui n'a cessé de communiquer (sans forcément agir) depuis qu'il a été élu. Ce soir là il a osé faire l'éloge de la culture et de sa diffusion au plus grand nombre, l'on peut constater encore une fois un décalage entre le texte et la pratique. Dans le verbe il s'agit de diffuser la culture même "élitiste" au plus grand nombre ce qui est évidement une bonne idée. Mais dans l'action cela se traduit plutôt par le moins disant culturel de TF1 et ses programmes vulgaires et racoleurs...

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 15:17

Notre cher président de la République, Nicolas Sarkozy semble avoir le besoin de cumuler sa haute charge avec la fonction de conseiller général des Hauts-de-Seine. Serait-ce, comme le justifient certains trop souvent et particulièrement à droite, une façon d'avoir un ancrage local tout en exerçant des fonctions nationales ? La fiche ci-dessous est extraite du site internet du conseil général des Hauts-de-Seine qui doit sûrement être honoré de compter un élu aussi prestigieux dans ses rangs.

 

Nicolas-Sarkozy-conseiller-general.png

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 14:34

Le groupe socialiste, radical et citoyen à l'Assemblée nationale a décidé de mettre en place un "contre-gouvernement" afin d'être plus constructif dans la critique du Gouvernment et d'être une force de proposition, en voici la composition :

 

Le président et les vice-présidents

- Jean-Marc Ayrault (44), président chargé des affaires étrangères et européennes.

- Arnaud Montebourg (71), 1er vice-président chargé de la prospective et responsable de la commission prospective.

- Philippe Martin (32), 2e vice-président chargé du développement durable et de l'agriculture.

- Patrick Bloche (75), vice-président de la commission prospective chargé de la culture et de la communication.

 

Les portes-parole

- André Vallini (38), porte-parole.

- Aurélie Filipetti (57), porte-parole.

 

Les trésoriers

- Christian Bataille (59), trésorier.

- David Habib (64), trésorier adjoint.

 

Les vice-présidents thématiques

- François Brottes (38), responsable de la commission des affaires économiques.

- Patricia Adam (29), responsable de la commission de la défense.

- Jean-Louis Idiart (31), responsable de la commission des finances.

- Manuel Valls (91), responsable de la commission des lois.

- George Pau-Langevin (75), chargée de l'immigration et du co-développement.

- Sandrine Mazetier (75), chargée de l'éducation.

- Jean-Yves Le Bouillonec (94), chargé du logement et de la ville.

- Victorin Lurel (971), chargé de l'Outre-mer.

- Bernard Roman (59), chargé des institutions.

- Marisol Touraine (37), chargée de la protection sociale.

- Gaëtan Gorce (58), chargé du travail.

- Alain Vidalies (40), chargé des entreprises.

- Michèle Delaunay (33), chargée de la politique de l'âge et du vieillissement.

- Pascal Terrasse (07), chargé de la santé.

- Martine Lignières-Cassou (64), chargée des transports.

- Alain Claeys (86), chargé de l'enseignement supérieur.

- Jean-Yves Le Déaut (54), chargé de la recherche.

- Gérard Charasse (03), chargé de la coordination avec le PRG.

- Geneviève Gaillard (79), chargée de l'environnement et de l'économie sociale.

Partager cet article
Repost0
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 15:43

Nous déplorons comme beaucoup de citoyens la suppression de l'émission "Arrêt sur images" jusque là diffusée le dimanche en début d'après-midi. Il s'agissait d'une des trop rares émissions, de qualité et faisant appel à l'intelligence, noyées dans un magma d'émissions vulgaires, racoleuses et à succès des chaînes commerciales et du service public télévisuel par ailleurs.

 

Cette émission se proposait de décrypter la télévision avec un ton et une liberté qui dérangaient sûrement la direction de France Télévisions dont le président avait été désigné par un Conseil supérieur de l'audiovisuel majoritairement nommé par des autorités de droite. Il semble que nous nous dirigions vers des médias normalisés ayant pour but de faire de l'audience et peu soucieux de la qualité pourtant nécessaire à l'intelligence collective des citoyens.

 

ASI

Partager cet article
Repost0
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 14:56

Il n'aura pas fallu longtemps à Nicolas Sarkozy pour revenir sur ses promesses dont celle d'un gouvernement resserré et paritaire. En effet le Gouvernement Fillon I était composé de 21 membres (le premier ministre, 15 ministres, 4 secrétaires d'État et un haut commissaire) qui n'était déjà pas paritaire (7 femmes pour 14 hommes) malgré la propagande désormais coutumière relayée par les médias de mauvaise foi. Le Gouvernement Fillon II est désormais composé de 33 membres (le premier ministre, 15 ministres, 16 secrétaires d'État et un haut commissaire), inutile de rappeler que là encore la pseudo parité du Gouvernement Fillon I est encore moins respectée avec ce Gouvernement (11 femmes pour 22 hommes).

 

La désormais habituelle "ouverture" est élargie et deux personnalités de "gauche" entrent dans ce nouveau Gouvernement, à savoir Jean-Marie Bockel, sénateur du Haut-Rhin et maire de Mulhouse et Fadela Amara, présidente de l'association "Ni putes ni soumises" et conseillère municipale de Clermont-Ferrand. Jean-Marie Bockel ne représente guère que lui-même au PS au regard de son faible résultat obtenu lors du dernier congrès du Parti socialiste au Mans en 2005. Nous espérons qu'il aura des comptes à rendre lors des prochaines sénatoriales car il a été élu notamment avec les voix du PS, comptes que Michel Charasse aura aussi à rendre soit dit en passant. Pour ce qui est de Fadela Amara nul doute que sa collaboration avec une personnalité aussi rétrograde et bigote que Christine Boutin - sauf en matière de condition pénitentiaire et cela est à son honneur - vaudra son "pesant de cacahuètes".

 

Parmi les nouveau secrétaire d'État de ce Gouvernement Fillon II nous notons la présence d'une "jeune" de l'UMP, à savoir Rama Yade, nommée secrétaire d'État auprès du ministre des affaires étrangères, chargée des affaires étrangères et des droits de l'homme, autant dire de l'affichage car derrière le titre ronflant des droits de l'homme, ce secrétariat d'État est une coquille vide. Mais madame Yade s'entendra sûrement bien avec Bernard Kouchner qui est bien plus compétent en affichage qu'en résultat. Allez savoir pourquoi il n'a jamais été nommé ministre des affaires étrangères dans un Gouvernement de gauche, peut être qu'il y a toujours eu plus compétent que lui en la matière...

 

Pour en finir avec l'affichage de la majorité présidentielle sur l'ouverture aux minorités et sur la parité. Outre le fait que ni Rachida Dati ni Rama Yade n'ont été élues, le groupe parlementaire de la majorité présidentielle est loin d'être un exemple en matière de parité avec 46 femmes sur 350 députés contre 61 femmes sur 219 députés de gauche même si cela reste insuffisant. Quelles solutions pour arriver à la parité ?

 

Une réforme du mode de scrutin. En effet le scrutin majoritaire ne se prête pas au dispositif de la parité. il faut en plus rajouter à cela le problème du cumul des mandats qui ne semble pas poser de problème à droite et encore malheureusement à certains éléments de la gauche (ici il faut bien sûr comprendre cumul d'un mandat local et d'un mandat national qui pose évidemment un problème des conflits d'intérêts).

Partager cet article
Repost0

Bienvenue

Vous êtes sur le blog de la section socialiste de Franconville, n'hésitez pas à nous contacter et à commenter nos messages !

Pour nous contacter :

Tél : 06.71.27.34.23
Mail : contact@franconvillesocialiste.net

Réseaux sociaux

Archives

Forum

Hemicycle-de-l-Assemblee-nationale.jpg
Le forum des socialistes franconvillois est disponible en cliquant ici.

Nous soutenons

PS_Logo.jpg
Logo MJS
Coopol.png
bouton-labo.png
regions_qu_on_aime.png
LOGO-FC.png