Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 17:25

30034016
La Poste est en danger. La dégradation du service public se poursuit depuis plusieurs années, marquée par le manque de personnels dans les quartiers populaires des villes et la fermeture de bureaux ruraux, ainsi que la transformation du service financier de La Poste en banque postale avec la banalisation du livret A.


Le gouvernement a maintenant l'intention de privatiser La Poste en en faisant une société anonyme dont le capital sera introduit en bourse.


Cette réforme sonnerait le glas du service public postal, c'est-à-dire de l'un des services publics essentiels à l'exercice réel des droits des citoyens, en l'occurrence du droit à la communication. Nous devons l'empêcher, car nous voulons que ce droit fondamental puisse continuer à s'exercer avec des garanties qu'une gestion privée ne peut apporter.



Que demandons-nous concrètement ? De ne pas sacrifier davantage la présence des bureaux de poste dans les zones rurales et les quartiers populaires, partout où l'activité de La Poste ne peut dégager une rentabilité importante. D'améliorer les conditions de distribution du courrier et d'accueil des usagers, et non de les moduler en fonction de l'intérêt financier des zones couvertes. De garantir le prix unique du timbre, de pérenniser la distribution six jours sur sept, supérieure aux obligations européennes. De permettre aux foyers les plus modestes de trouver encore un partenaire bancaire au sein de La Poste, attentif à leur situation.


La privatisation de La Poste ne va pas améliorer la qualité du service rendu, mais au contraire la dégrader et rendre celui-ci beaucoup plus inégalitaire.

Nous nous opposons donc vigoureusement à cette privatisation. Nous demandons que le gouvernement ouvre un grand débat public sur les missions de La Poste et sur l'amélioration du service rendu en réponse aux besoins de la population, ainsi que sur les nouvelles formes de gestion qui permettront de démocratiser les services publics en impliquant davantage les représentants des usagers, des salariés et des élus.


Pour signer la pétition contre la privatisation de La Poste, cliquez sur le lien suivant :

http://actus.parti-socialiste.fr/2008/09/10/la-poste-en-danger/?petition_signatures=0


arton4689.png
Pour obtenir l'abandon du fichier EDVIGE

Insituant le fichage systématique et généralisé, dès l'âge de 13 ans, par la police des délinquants hypothétiques et des militants syndicaux, politiques, associatifs et religieux.


Sans débat public préalable, le gouvernement, par un décret publié au Journal officiel du 1er juillet 2008, a considérablement accru les capacités de fichage de nos concitoyens. Ce fichage sera assuré, à l'avenir, par la Direction centrale de la sécurité publique (fusion des Renseignements Généraux et de la DST).


A cette fin, un nouveau fichier policier sera mis en place sous le nom d'EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l'information générale). Il recensera, de manière systématique et généralisée, toute personne « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Sans exception, toutes les personnes engagées dans la vie de la cité sont donc visées.


En outre, ce fichage vise à permettre la collecte de renseignements identitaires sur les « suspects » (personne mais également groupe) simplement considérés, par la police, comme susceptibles, à l'avenir et de manière totalement hypothétique, de porter atteinte à « l'ordre public ».


Il permettra de compiler toutes les notes de renseignements telles que : état civil, photographie mais aussi fréquentations, comportement, déplacements, appartenance ethnique, vie sexuelle, opinions politiques, philosophiques, religieuses, appartenances syndicales et associatives...

La police sera autorisée à consulter ce fichier en cas d'enquêtes administratives pour l'accès à certains emplois.

Les mineurs ne seront pas épargnés puisque fait sans précédent dans notre République et particulièrement choquant, leur fichage sera autorisé dès l'âge de 13 ans et cela sans qu'aucune infraction n'ait été commise et sur la seule base de leur dangerosité présumée.


Cette initiative gouvernementale, porteuse à l'évidence de nombreuses dérives, s'inscrit résolument dans le cadre de la mise en place d'une politique sécuritaire ouvertement revendiquée.


Le gouvernement est passé outre aux réserves émises par la Commission nationale Informatique et Libertés concernant ce fichier qui, dès sa parution, a suscité les plus vives réprobations de multiples organisations associatives, syndicales et politiques.


C'est pourquoi les organisations et les personnes signataires de cet appel :

-exigent le retrait du décret autorisant la mise en place du fichier EDVIGE qui institue un niveau de surveillance des citoyens totalement disproportionné et incompatible avec une conception digne de ce nom de l'état de droit,

-sollicitent le soutien et la signature de tous nos concitoyens et de toutes les organisations attachées aux libertés publiques, au respect de la vie privée et des droits de l'enfant,

-s'engagent à se constituer, dès le mois de septembre 2008, sous forme de Collectif afin de prendre toute initiative utile visant à obtenir des pouvoirs publics qu'ils renoncent à la mise en place du fichier EDVIGE.


Pour signer l'appel cliquez sur le lien suivant :

http://nonaedvige.ras.eu.org

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 18:08

28461373


28461434

28461533

28461556

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 23:09

 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 23:11

Pouvoir d'achat : ce que la campagne de communication gouvernementale ne dit pas

 

Alors que le gouvernement choisit de dépenser plus de 4 millions d’euros sur deniers publics pour vanter les prétendus mérites de sa politique en matière de pouvoir d’achat, toutes les études statistiques viennent confirmer l’échec cuisant de l’action menée depuis un an dans ce domaine.

 

Selon la DARES, qui dépend du Ministère du travail, la défiscalisation des heures supplémentaires n’a entraîné qu’une augmentation minime de pouvoir d’achat pour une petite minorité de salariés. En effet, avant comme après le paquet fiscal, seul un tiers des salariés effectuent des heures supplémentaires, et ceux qui en effectuent ne dépassent pas 55 heures supplémentaires en moyenne par an, très loin des 220 heures autorisées. Pour le peu de salariés concernés, la gain maximal plafonne à une moyenne de 40 euros par mois.

 

Selon une étude que vient de rendre publique l’ACOSS, seuls 7 % des entreprises ont proposé de racheter des jours de RTT à leurs salariés en 2007, et moins d’une entreprise sur cinq se déclare prête à le faire en 2008. De plus, les rares entreprises qui y recourent imposent à leurs salariés un strict plafonnement du nombre de jours pouvant être rachetés. Selon l’ACOSS, seuls 20 % des salariés pourraient bénéficier de la mesure, pour un gain de pouvoir d’achat très limité.

 

Le gouvernement oublie également dans sa communication de préciser qu’il ne donnera aucun coup de pouce au SMIC cette année, ce pour la deuxième année consécutive, et qu’il prévoit de confier ses revalorisations ultérieures à une commission d’experts, afin d’éviter toute augmentation les prochaines années au-delà du minimum légal.

 

Quant aux mesurettes annoncées par le gouvernement pour développer l’intéressement des salariés, dispositif seulement facultatif pour les entreprises, elles ne sont qu’un artifice pour éviter de poser la question de la revalorisation des salaires. De même, subordonner les exonérations de cotisations à l’engagement de négociations salariales ne produira aucun effet sur les salaires réels, seuls la conclusion effective d’accords salariaux étant de nature à augmenter les salaires.

 

En 2007, pour la première fois depuis plus de vingt ans, le pouvoir d’achat de l’ensemble des salaires directs et différés, ainsi que des prestations sociales, diminue en France : moins 0,4 point pour le salaire mensuel de base, moins 1,2 point pour le SMIC, moins 1,4 point pour les retraites, moins 1,5 point pour les prestations familiales, moins 1,25 point pour les allocations chômage, moins 1,4 point pour les prestations sociales notamment l’AAH et le RMI.

 

En définitive, le gouvernement, incapable d’augmenter le pouvoir d’achat des Français, conformément aux engagements de campagne du candidat Sarkozy, en est réduit à privilégier la communication, à grands renforts de moyens publics, pour masquer son absence totale de résultats.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 23:20

Quand l'Elysée caviarde Sarko

 

Pas d'enfumage (des stat') sans Hortefeux

 

Sarko et Borloo rois du pétrole

Partager cet article
Repost0
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 23:28

Code-civil.gif

 

Face à l'emballement médiatique à propos du jugement rendu par le tribunal de grande instance de Lille, annulant le mariage entre deux personnes car l'épouse avait caché à son mari une qualité qu'il estimait déterminante de son consentement pour l'épouser et face à l'irraison qui a déferlé sur cette affaire, il est fortement conseillé de lire le billet "N'y a-t-il que les vierges qui puissent se marier ?" sur le blog de maître Eolas afin de remettre les choses au clair et de ne pas sombrer dans l'hystérie collective de l'Islam menaçant la République, la laïcité ou le droit des femmes à disposer de leur corps.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 23:31

Papier toilette 

ou le papier toilette triple épaisseur ?

 

L'un est sectaire, démagogue, autoritaire, insultant et populiste. L'autre est doux, moelleux, et respectueux de chacun.

 

A vous de choisir avec quoi vous torcher !!!!

Partager cet article
Repost0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 23:35

Calculer-plus-pour-bidonner-plus--.jpg

 

Sarko--virtuose-de-l-art-statistique.png

Partager cet article
Repost0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 23:40
Partager cet article
Repost0
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 00:41

Signez la pétition pour l'abrogation de l'article 89 de la loi de décentralisation du 13 août 2004 obligeant les communes à financer les écoles privées choisies par les parents pour leurs enfants dans d'autres communes.

Partager cet article
Repost0

Bienvenue

Vous êtes sur le blog de la section socialiste de Franconville, n'hésitez pas à nous contacter et à commenter nos messages !

Pour nous contacter :

Tél : 06.71.27.34.23
Mail : contact@franconvillesocialiste.net

Réseaux sociaux

Archives

Forum

Hemicycle-de-l-Assemblee-nationale.jpg
Le forum des socialistes franconvillois est disponible en cliquant ici.

Nous soutenons

PS_Logo.jpg
Logo MJS
Coopol.png
bouton-labo.png
regions_qu_on_aime.png
LOGO-FC.png